Chercheurs

Marco Alberio

Professeur, Département sociétés, territoires et développement, UQAR

M. Alberio détient une chaire de recherche du Canada de niveau 2 sur le thème « Innovation sociale et développement des territoires ». Il travaille sur les jeunes en milieu périphérique, sur la pauvreté et sur les transformations sociales.

Jacques Caillouette
Jacques Caillouette

Professeur, École de travail social, Université de Sherbrooke

M. Caillouette  étudie les expériences communautaires territorialisées et leur action dans l’espace public. Pour ses travaux, il mobilise la notion des communs.

Mélanie Doyon

Professeure, Département de géographie, UQAM

Mme Doyon aborde les transformations dans les collectivités rurales et notamment l’effet de dispositifs de planification en milieux rural et périurbain.

Jean-Marc Fontan

Professeur, Département de sociologie, UQAM

M. Fontan mobilise la notion de communs dans ces travaux au sujet de la philanthropie et du rôle que celle-ci joue dans la reconfiguration de la gouvernance.

Publications importantes:

  1. FONTAN, J.M. et I. HECK (2017), « Parole d’excluEs : croisement des savoirs, des pouvoirs et des pratiques entre chercheurs au sein de l’Incubateur universitaire Parole d’excluEs», Éducation et Socialisation, no 45.
  2. FONTAN, J.M., P. ELSON et S. LEFÈBVRE, (2017). Les fondations philanthropiques : de nouveaux acteurs politiques ?, Québec, Presses de l’Université du Québec, 320 p.
  3. FONTAN, J.M. (2014). « Dynamiques sociales », dans Tannery, F., Denis, J.P., Hafsi, T. et A.C. Martinet, Encyclopédie de la stratégie, Paris, Vuibert, p. 439 à 450.

Laurie Guimond

Professeure, Département de géographie, UQAM

Mme Laurie Guimond étudie les relations interculturelles nouées dans des territorialités nordiques, les modes d’habiter ainsi que les migrations et mobilités dans le Québec rural et nordique.

Publications importantes:

  1. GUIMOND, L. et A. DESMEULES (à paraître). Des ponts interculturels à la rivière Romaine? Développement nordique et territorialités innues, Québec, Presses de l’Université du Québec, collection Géographie contemporaine.
  2. GUIMOND, L. et A. DESMEULES (2019). “Choosing the northern periphery: paradoxes in the ways of dwelling of new residents of Eastern Minganie (North Shore, Québec, Canada)“, Population, Space and Place, Early View.
  3. GUIMOND, L., A. GILBERT et M. SIMARD (2014). “Faire sa place et être de la place : la rencontre timide des nouveaux ruraux et des populations plus anciennes au Québec“, The Canadian Geographer / Le Géographe canadien, vol. 58, no 1, p. 123-139.

Juan-Luis Klein

Professeur, Département de géographie, UQAM

M. Klein est responsable de l’équipe, travaille sur le développement territorial (local et régional) et sur les innovations socioterritoriales dans la perspective du buen vivir.

Benoît Lévesque

Professeur émérite, Département de sociologie, UQAM

M. Lévesque est une référence mondiale dans le domaine de l’innovation sociale et ses derniers travaux portent sur la transition écologique.

Photo de Diane-Gabrielle Tremblay
Diane-Gabrielle Tremblay

Professeure, École des sciences de l’administration, Téluq

Mme Tremblay travaille sur les restructurations au sein de la société civile favorisant l’intégration sociale (âges, genres, travail-famille).

Publications importantes:

  1. TREMBLAY, D.-G et A. YAGOUBI (2017). «From open innovation to crowd sourcing: A new configuration of collaborative work?», American Journal of Industrial and Business Management, vol. 7, no 3, p. 223-244;
  2. SCAILLEREZ, A. et D.-G. TREMBLAY (2017). «Coworking, fab labs et living labs. État des connaissances sur les tiers lieux», Territoire en mouvement – Revue de géographie et aménagement [En ligne], no 34;
  3. HATCH, C. J., D.-G. TREMBLAY et L. CAZABON-SANSFAÇON (2017). «The Role of Social Actors in Advancing a Green Transition: The case of Québec’s Cleantech Cluster», Journal of Innovation Economics & Management, no 24, p. 63-87.

     

Pierre-André Tremblay

Professeur, Département des sciences humaines, UQAC

M. Tremblay s’intéresse aux actions collectives dans des milieux non métropolitains et ses recherches portent sur la signification d’expériences de développement local.

Catherine Trudelle

Professeure, Département de géographie, UQAM

Mme Trudelle se spécialise dans l’analyse des conflits socioterritoriaux et apporte une importante expertise méthodologique, notamment en ce qui concerne l’exploitation de la base de données relationnelle sur les innovations sociales du CRISES.